Flora Déesse romaine des fleurs - Mythologie, symbolisme et faits

2022 | Symbolisme

Même si la mythologie romaine représentait une combinaison de la mythologie grecque et étrusque, elle avait encore des caractéristiques uniques qui séparent cette mythologie de celles qui lui ont servi de base.

La mythologie romaine nous a apporté certaines des histoires et des mythes les plus intéressants sur les anciens dieux et déesses. Leur signification symbolique est toujours précieuse même aujourd'hui, et ils sont souvent utilisés comme référence dans l'art et la littérature.



La plus haute divinité de la Rome antique était Jupiter, et toutes les autres divinités avaient une importance moindre que lui. Même s'il était la plus haute divinité, d'autres dieux et déesses étaient également et parfois même plus vénérés que lui. La mythologie antique était basée sur des histoires créées par l'imagination humaine. Tout ce que les humains ne pouvaient pas expliquer avec raison, ils ont créé des histoires qui sont devenues plus tard des mythes et des légendes.



Chaque événement naturel qui ne pouvait pas être expliqué est devenu l'œuvre des dieux et des déesses qui gouvernaient Rome à cette époque. L'intervention divine était le moyen le plus simple d'expliquer tout ce qui s'était passé à cette époque, et tout comme aujourd'hui, les gens croyaient aux dieux et les respectaient.

Dans le texte d'aujourd'hui, nous parlerons davantage de la déesse romaine Flora, qui était la déesse du printemps et des fleurs. Donc, si vous avez toujours voulu en savoir plus sur cette divinité romaine, voici l'occasion idéale de le faire.



Mythologie et symbolisme

Flora était la déesse romaine des fleurs et du printemps. En plus de cela, Flora était aussi la déesse de la fertilité et de la végétation. Beaucoup la considéraient comme une divinité importante dans la mythologie romaine, même si elle n'a jamais pris une position élevée parmi les divinités romaines. Flora était également l'une des plus anciennes divinités de la mythologie rouanne. L'histoire et le mythe de Flora proviennent d'histoires anciennes qui datent d'avant l'époque de l'Empire romain.

Flora était l'une des quinze divinités qui avaient son propre prêtre sous le nom de Flamen Floralis. Le prêtre était présidé par Numa Pompilius et quand on prend tout en considération, Flore était encore l'une des divinités romaines mineures.

Il n'y a pas beaucoup d'histoires liées à Flora et son rôle a principalement évolué autour d'aider les citoyens romains. Les Romains ont montré beaucoup d'appréciation à Flora et en tant que déesse de la fertilité et du renouveau, de nombreuses victimes lui ont été faites pour lui faire plaisir. Elle avait la capacité de faire pousser des récoltes plus grosses et plus fortes, mais les gens pouvaient également subir sa colère au cas où ils désobéiraient. Les victimes de Flora étaient généralement amenées dans la grotte des frères Arvalian ou des Fratres Arvales. Le culte qui vénère Flore est aussi l'un des plus anciens dédié à une divinité romaine.



Flora était la déesse de la floraison, du printemps et du renouveau. En raison de sa capacité à renouveler les choses qui étaient anciennes, elle est également devenue la déesse de la fertilité, car l'accouchement représentait le renouvellement de la vie. Sa sœur jumelle était Fauna. Il vous est probablement plus familier maintenant que nous avons mentionné la Faune, car ce terme est souvent utilisé aujourd'hui. La faune était la déesse des animaux et ensemble ils représentaient la nature en général, le monde animal et végétal.

L'homologue grec de Flora était Chloris. Le nom Flora est également dérivé du terme utilisé pour désigner une certaine végétation dans une certaine région ou partie de la planète. Flore n'était pas aussi importante que certaines autres divinités romaines, mais son importance n'était pas insignifiante. Les gens louaient Flora et lui apportaient régulièrement des victimes, principalement parce qu'elle était la déesse de la fertilité et des fleurs, et les récoltes de cette période représentaient la survie et la continuation de la vie.

Sans cultures et sans végétation, les gens mourraient et tous leurs efforts seraient insignifiants. Son plus grand adversaire était la divinité romaine Robigus. Il était le dieu de la destruction et sa capacité principale était de tuer les récoltes et de les rendre plus blanches. Il y a quelques mentions de combat entre Flora et Robigus et leur relation représentait le combat éternel entre le bien et le mal.

Des temples consacrés à Flore peuvent être trouvés à travers Rome. Dans les livres sibyllins, qui représentent des oracles écrits par Sybil de Cumes, il était fortement conseillé aux empereurs de construire un temple en l'honneur de Flore et même sept autres temples à travers Rome. Cela devait soi-disant porter chance aux Romains et faire pousser leurs récoltes plus grosses et plus fortes.

Titius Tatius, empereur romain à cette époque, fit construire un sanctuaire et un temple en l'honneur de Flore. La construction du temple a apporté beaucoup de succès aux cultures et aux agriculteurs de cette époque. En l'honneur de Flore, un festival était organisé chaque année. Les gens apportaient de nombreux cadeaux pour faire plaisir à la déesse au cours du festival qui durait généralement six jours. Pendant ce temps, de nombreux jeux et représentations théâtrales ont été organisés pour célébrer la déesse. Chaque jour était spécial et unique et les gens suivaient strictement la tradition derrière ce festival.

Signification et faits

Flora était la déesse romaine de la floraison, du printemps et de la fertilité. En ce qui concerne le classement, Flora appartenait à la classe des divinités moins importantes ou des divinités mineures.

Même si elle n'était pas considérée comme une divinité très importante, elle était très respectée et aimée par les habitants de Rome.

Son rôle était de protéger les gens et de protéger la chose la plus importante qu'ils avaient à cette époque et c'était la nourriture. Flora a annoncé le début d'un temps plus chaud et une période où les gens devraient se préparer pour les travaux du printemps.

Le nom Flora vient du latin flos qui signifie fleur. Flora était l'une des plus anciennes divinités romaines et elle était généralement peinte dans l'art et la littérature comme une jeune fille avec des fleurs dans les cheveux. Sa représentation dans les peintures ressemblait plus à une nymphe qu'à un être humain, car elle n'était pas la descendante des humains. Dans de nombreux cas, il était facile de conclure que cette divinité romaine n'était pas liée aux humains.

Elle était plus un mythe ou une légende et son existence était rarement prouvée par son apparence en chair. Contrairement à d'autres dieux, qui ont des racines humaines à certains égards, Flora était plus une divinité hors de portée des humains mais toujours présente dans leur vie.

En l'honneur de Flore, se tenait chaque année une fête qui s'appelait Floralia. Le festival a duré six jours à partir du 27 avrileau 3 mai. Au cours du festival, de nombreux événements ont eu lieu et les gens étaient habillés spécialement pour cette occasion. Les gens portaient généralement des vêtements colorés et des fleurs dans leurs cheveux, pour plaire à la déesse et aussi pour rendre ces jours plus mémorables.

La mythologie antique était basée sur des histoires créées par l'imagination humaine. Tout ce que les humains ne pouvaient pas expliquer avec raison, ils ont créé des histoires qui sont devenues plus tard des mythes et des légendes.

Le premier jour, les gens apportaient du blé en offrande à la déesse, mais le reste du temps, les gens apportaient également du lait et du miel. À un moment donné, tout le festival a été arrêté en raison du comportement imprudent des gens pendant cette période. Celebration of Flora était connue pour un comportement très lâche des gens et aussi pour beaucoup de chansons et de danses qui ne finissaient pas toujours bien.

Le sixième jour du festival, des jeux spéciaux ont été organisés, appelés Ludi Florales. Le festival a également été célébré avec la tradition de tuer les petits animaux, ce qui montre le lien entre Flora et sa sœur Fauna.

Le sens de ce festival de six jours n'était pas seulement de plaire à la déesse, c'était aussi le moment où les gens se comportaient enfin librement et faisaient ce qu'ils voulaient. Célébrer Flora, c'était célébrer la vie en général et toute sa beauté. Les offrandes à la déesse étaient symboliques, mais elles étaient aussi l'occasion de célébrer le travail acharné et le dévouement que les gens mettaient pour que tout cela se produise.

Partout, les couleurs vives et les fleurs étaient une scène particulièrement belle, et c'est pourquoi la déesse Flore est l'une des divinités romaines les plus aimées. Sa capacité à apporter du renouveau et à offrir aux gens une nouvelle chance de faire quelque chose était un souhait que tout le monde voudrait voir prendre vie.

L'équivalent grec de Flora était Chloris. C'était une nymphe. Flora était mariée à Favonius qui est également connu comme le dieu du vent Zephyr. Un fidèle compagnon de Flora était Hercule. Flora en tant que déesse romaine a atteint son développement en particulier à la Renaissance, lorsque de nombreux peintres et artistes ont trouvé leur inspiration dans Flora en tant que déesse des fleurs et du printemps.

Sa popularité était encore plus grande à l'époque de la Renaissance qu'à l'époque de la Rome antique, c'est pourquoi elle est toujours considérée comme une déesse mineure même si son importance était grande.

Dans la culture populaire, on peut certainement voir quelques reliques de cette divinité. Flora était la déesse du printemps et de la fertilité et même si elle n'était pas une divinité aussi grande que les autres, elle a définitivement conservé son rôle au fil des siècles. Flore et Faune sont des mots couramment utilisés aujourd'hui. Ces deux mots représentent le règne animal et végétal et sont rarement utilisés séparément. En plus de cela, Flora en tant que déesse a inspiré de nombreux artistes et leurs œuvres.

Le ballet consacré à Flora s'appelait The Awakening of Flora. Il y a aussi les Nymphes et les Bergers d'Henry Parcel, où l'un des personnages était la déesse Flora. Des statues consacrées à cette déesse romaine peuvent être trouvées à travers Rome mais aussi dans le reste de l'Europe. Il y a ceux des musées du Capitole et aussi celui de Szczecin en Pologne.

Conclusion

La plus haute divinité de la Rome antique était Jupiter, et toutes les autres divinités avaient une importance moindre que lui. Même s'il était la plus haute divinité, d'autres dieux et déesses étaient également et parfois même plus vénérés que lui. Les gens louaient Flora et lui apportaient régulièrement des victimes, principalement parce qu'elle était la déesse de la fertilité et des fleurs, et les récoltes de cette période représentaient la survie et la continuation de la vie.

Flora était la déesse de la floraison, du printemps et du renouveau. En raison de sa capacité à renouveler les choses qui étaient anciennes, elle est également devenue la déesse de la fertilité, car l'accouchement représentait le renouvellement de la vie. Sa sœur jumelle était Fauna. Il n'y a pas beaucoup d'histoires liées à Flora et son rôle a principalement évolué autour d'aider les citoyens romains.

Les Romains ont montré une grande appréciation à Flora et en tant que déesse de la fertilité et du renouveau ; de nombreuses victimes lui ont été données pour lui faire plaisir.

Le festival en l'honneur de la flore est encore célébré aujourd'hui par certaines cultures, et sa signification pour la culture et l'art d'aujourd'hui est extraordinaire. Il est étonnant de voir comment une divinité aussi mineure peut avoir une signification si forte pour les gens et comment elle peut résister à l'épreuve du temps.

Flora était la déesse du printemps et des fleurs, mais d'autres attributs lui ont été donnés au fil du temps. Elle restera à jamais la déesse de la célébration de la vie et du travail acharné que vous avez déployé pour faire bouger les choses.